Comment fonctionne un masque antipollution moto ?

Les masques antipollution moto, du moins les meilleurs d’entre eux, sont aujourd’hui à la pointe de la technologie. Ils sont le résultat d’un assemblage de différents composants, chacun ayant une fonction spécifique.

Les filtres

Situés derrière la face extérieure du masque (généralement en tissu), les filtres sont la partie essentielle du dispositif. Souvent, il s’agit d’une superposition de plusieurs « couches » de filtres, destinés à retenir des gaz et à bloquer des particules de plus ou moins grande dimension.

filtres R-Pur
Les différents filtres du masque R-PUR (source r-pur.com)

Cela va dépendre de la marque et du modèle, mais on retrouve dans la plupart des produits :

  • un filtre anti-aérosol, composé de plusieurs couches de non-tissés (= fibres textiles mélangées et assemblées entre elles)
  • un filtre anti-gaz et odeurs, à base de charbon actif

Les filtres anti-aérosol

filtres R-Pur
Vue éclatée du filtre d’un masque FFP3 (source uvex-safety.com)

Les filtres anti-aérosol protègent contre les particules solides et liquides en suspension dans l’air. Autrement dit, les bactéries, les allergènes comme le pollen ou les acariens, mais aussi différents types de poussières et de particules fines (fumées noires, fumées issues du chauffage au bois, fumées d’incendies, etc.).

Ils sont répertoriés en 3 classes d’efficacité de filtration, suivant la norme EN 149 : P1, P2 et P3.

Une exposition prolongée à certains aérosols est dangereuse pour la santé. Parmi eux, les fameuses particules fines, dont les effets sur le système respiratoire ne sont malheureusement plus à démontrer : celles-ci sont en effet responsables de 33 000 décès chaque année en France.

Le port du masque antipollution est donc un must pour les motards atteints de troubles respiratoires, comme pour ceux qui veulent se prémunir des maladies liées à la pollution urbaine.

Côté technologie, il faut savoir que la plupart des masques antipollution utilisent une filtration mécanique et une filtration électrostatique. La filtration mécanique est produite par l’assemblage des différentes couches de tissu filtrant : le maillage très fin des fibres fait barrière aux particules. La filtration électrostatique, quant à elle, repose sur la charge électrostatique des fibres : la force ainsi créée permet de capturer les particules.

Les filtres à charbon actif

Pouvoir adsorbant du charbon actif (source elgalabwater.com)

Le charbon actif est issu de la combustion du charbon à très haute température. Ce processus crée des cavités dans la matière, qu’on appelle « canaux de circulation » et « canaux de piégeage », qui vont permettre d’emprisonner certaines molécules d’un liquide ou d’un gaz.

Les filtres à charbon actif ont donc une action chimique : ils permettent de retenir les gaz toxiques tels que l’ozone (O3), l’oxyde d’azote (NOx), le dioxyde de soufre (SO2) ou le dioxyde d’azote (NO2).

Les filtres à charbon actif ont aussi l’avantage d’éliminer les mauvaises odeurs et d’absorber les vapeurs organiques.

De nombreux masques sont dotés de ce type de filtre, comme par exemple R-PUR ou Vogmask.

Les valves

Valves masque moto
Valves et filtres interchangeables

Les valves sont un composant très important dans un masque antipollution car elles contribuent grandement à en augmenter le confort. Les valves se ferment au moment de l’inspiration et s’ouvrent lors de l’expiration.

La valve joue principalement le rôle d’aérateur. C’est important dans la mesure où, lorsque nous expirons, nous libérons de la vapeur d’eau et du CO2. La valve évacue le CO2 et empêche la condensation de la vapeur dans le masque. Si vous portez des lunettes, la valve permet aussi d’empêcher la formation de buée sur celles-ci, car elle pourrait obstruer la vue et représenter un risque pour votre sécurité.

Les masques antipollution à double valve sont les plus confortables, en particulier lors d’un effort soutenu, puisqu’ils évacuent davantage de vapeur et de CO2.

Les attaches

Le masque R-PUR dispose de deux sangles à velcros (source r-pur.com)

Les attaches aident simplement à bien maintenir le masque en place. Elles sont généralement élastiques et s’accrochent autour des oreilles. D’autres peuvent aussi être fixées autour de la tête.

Il existe des attaches réglables qui permettent un meilleur ajustement du masque en fonction de la personne (homme, femme et enfant).

Parfois, elles sont doubles, comme c’est le cas avec le masque R-PUR.